dimanche 15 juin 2008

Aube suspendue

Une fois n'est pas coutume, je tombe du lit avant cinq heure du matin pour retrouver Thomas et Vincent Monge des Montgolfières de Gascogne. Il est question de parcourir les airs en décollant une demi-heure avant le lever du soleil. Et ce dernier a pour coutume de se lever vraiment très tôt lorsqu'approche le solstice d'été !
La suite en images :

L'instant magique ou s'élève l'enveloppe.

C'est l'heure bleue sur la vallée du Gers et le parc de l'écrin vert.

Au sud, Fleurance n'a pas encore éteint ses lampadaire.
Nous approchons des mille mètres d'altitude.

Nous côtoyons La Romieu.

Avec le jour se révèlent ces altocumulus aux formes tourmentées, annonciateurs de la perturbation qui arrive par le Golfe de Gascogne.

A suivre !

Aucun commentaire: