samedi 28 juin 2008

C'est la Nuit, la grande la belle

Un titre inspiré de Michel Jonasz pour célébrer cette nuit cristalline qui a enveloppée la Gascogne. Ivre contre-plongée, fermentée d'astres et de lactescence, heures de noire quiétude où reposent les prés tièdes qui tournent doucement sous la Voie Lactée :


(Pentax K10D, 10-20 EX Sigma à 10 mm, 12 minutes et dix-neuf
secondes de pose à f/4, 500 iso, entrainement manuel
)

jeudi 26 juin 2008

Maudit coup de foudre

En cette soirée du 26 juin, je n'ai pas le loisir de contempler le déchainement des orages qui se succèdent, car nous recevons 600 personnes (six cents, oui vous avez bien lu !) sur la terrasse du château. A sont paroxysme, cet épisode orageux inopportun se distingue par une impressionnante quantité de coups de foudre, dont certains retentissent très fort malgré la distance. C'est à mon avis la pire activité électrique depuis l'épisode du 4 juillet 2006.
Hélas, c'est certainement l'un de ces "positifs" particulièrement intense qui a du frapper le château de Roquepine, mettant le feu à la charpente. L'incendie s'est propagé et je découvre le désastre au travers du téléobjectif, depuis une colline voisine :


Ce patrimoine, cette histoire qui part en fumée malgré les efforts des pompiers, constitue un spectacle désolant. Un simple paratonnerre doté d'une bonne mise à la terre aurait permis d'éviter cette catastrophe.
Je me suis juré d'en installer un si un jour je deviens propriétaire.

lundi 23 juin 2008

Si loins, si proches - 2

En attendant les orages espérés, je scrute la nature et plonge dans un monde où la chaleur est synonyme d'activité fébrile. A l'heure ou les mammifères somnolent, ça turbine chez les insectes :

Elevage de pucerons sur une feuille de noyer.

Non seulement je ne ferait pas de mal à une mouche, fut-elle verte,
mais au contraire j'admire sa perfection. Au milieu du XIXe siècle,
Walt Whitman célébrait la Nature et la joie qu'elle offrait aux sens.

D'un village à l'autre

Voici la suite de mes aventures aériennes vécues grâce aux Montgolfières de Gascogne :

J'ai souvent photographié la collégiale Saint Pierre de La Romieu, dans le brouillard ou sous les éclairs, mais jamais sous cet angle !

Quelques minutes plus tard, nous approchons du village de Castelnau-sur-l'Auvignon par l'est.

L'école-mairie est au premier plan.

A la verticale de l'église et de la tour du château.


Nous quittons le village en prenant un peu d'altitude.

Bientôt la suite !

dimanche 22 juin 2008

Ciel de pierre - 2

De passage au Mas d'Agenais (Lot-et-Garonne) pour dénicher quelques bouquins, je me retrouve dans la collégiale Saint Vincent dont les magnifiques voûtes romanes me donnent l'occasion de tester le tout nouveau tout beau zoom 10-20 EX de chez Sigma :


Ce fut aussi la rencontre avec un tableau de Rembrandt, trésor artistique aussi exceptionnel qu'inattendu :

vendredi 20 juin 2008

La Lune et la Cathédrale - 3

Transmettre l'émotion que procure le spectacle d'un lever de Lune est une obsession tenace, et me voici de nouveau sur le plateau de Lagarde-Fimarcon, une heure et demie avant le solstice d'été, pour guetter l'apparition de notre satellite à l'horizon. Et voici le résultat :


Trois minutes plus tard, l'ascension de la Lune l'amène à s'éclipser briévement derrière de lointains altocumulus :

jeudi 19 juin 2008

La Lune et la cathédrale - 2

Depuis hier il fait beau.
Enfin.
Enfin juin ressemble à une promesse d'été, le ciel est un bol débordant d'azur, et pendant le long crépuscule paraissent les étoiles. Et la Lune, encore presque pleine, doit se lever à 23h54.
Une fois de plus, j'ai essayé de faire un portrait de notre compagne à son lever, avec l'idée de poser devant notre satellite un avant-plan de choix. Un rapide (trop rapide ?) calcul m'a déterminé à tenter ma chance avec la cathédrale de Lectoure, comme lors de la soirée du 23 janvier dernier.
Mais les imprévus sont légion, et cette fois c'est une erreur de calcul qui m'amène à changer presto de colline pour enfin trouver un angle sous lequel la Lune émergerait derrière ce clocher à la silhouette caractéristique. Hélas, la Terre tourne vite et le temps de mettre le 600 mm Canon sur pied et voici Sélène déjà bien haute au-dessus des toits lectourois. Mais la cathédrale et la Lune rentrent encore toutes deux dans le viseur, et le résultat final ne me déplait pas :

(Technique : boitier Pentax K10D sur téléobjectif Canon 600/4.5 pleine ouverture, 2 s de pose, iso 400.)

mercredi 18 juin 2008

La gardienne du Soleil

lundi 16 juin 2008

Road to hell

Un orage petit mais non dépourvu de vigueur sévit sur l'Agenais. Je file plein nord à sa rencontre, avec l'envie d'entendre de nouveau le tonnerre :

Comment résister à l'appel de ce bel horizon ?

Arrivé à la latitude de Pouy-Roquelaure, les choses se précisent ...

Sombres menaces et panorama orageux près de Pergain-Taillac :


Peu avant le coucher du soleil, j'assiste depuis les remparts d'Auvillar à la formation d'une bouillonnante ligne de cumulus congestus sur la plaine de Montauban (vidéo accélérée 100 fois) :

video


Avec la fin du jour apparait la lune dans un ciel rasséréné.

dimanche 15 juin 2008

Aube suspendue

Une fois n'est pas coutume, je tombe du lit avant cinq heure du matin pour retrouver Thomas et Vincent Monge des Montgolfières de Gascogne. Il est question de parcourir les airs en décollant une demi-heure avant le lever du soleil. Et ce dernier a pour coutume de se lever vraiment très tôt lorsqu'approche le solstice d'été !
La suite en images :

L'instant magique ou s'élève l'enveloppe.

C'est l'heure bleue sur la vallée du Gers et le parc de l'écrin vert.

Au sud, Fleurance n'a pas encore éteint ses lampadaire.
Nous approchons des mille mètres d'altitude.

Nous côtoyons La Romieu.

Avec le jour se révèlent ces altocumulus aux formes tourmentées, annonciateurs de la perturbation qui arrive par le Golfe de Gascogne.

A suivre !

lundi 9 juin 2008

Si loin, si proche

Encore une soirée onirique où je peux contempler simultanément l'évolution d'orages proches et lointains.
Commençons par ce qui se passait à 130 kilomètres en direction du sud-ouest : voici un portrait de la cellule en train de traverser tranquillement d'est en ouest le département des Pyrénées-Atlantiques :


Voici une version recadrée du même cliché, pour attirer votre attention sur les délicats rameaux électriques qui émergent de la cheminée ascendante :

Et même temps, juste à coté du plateau de La Romieu où je me trouve, se renouvelent des cumulonimbus donnant une activité électrique très irrégulière. La photographie ci-dessous réuni le clair de Lune et un coup de foudre positif hélas complètement surexposé :


Et j'ajoute cette petite animation accélérée qui concerne l'orage Béarnais :

video

dimanche 1 juin 2008

Contrastes

Instabilité.

L'orage trépigne aux portes de saint-Puy.

Arc-en-ciel sur Lectoure.