vendredi 24 avril 2009

Un p'tit bout d'arc-en-ciel

mardi 21 avril 2009

Pollens

En ce 21 avril, le soleil se couche baigné d'une auréole rouge elle-même ceinte d'une discrète couronne. Cette dernière présente un renforcement de part et d'autre de l'astre solaire ainsi qu'à son sommet :

Point de mystère en ce qui concerne l'apparition de ce photométéore ! Ce sont les pollens qui en sont responsables. Des myriades de minuscules graines de pin maritime, portées par les brises, peuplent l'atmosphère printanière et s'interpose au-devant du soleil couchant. Filtrée par cette nuée d'aérosols tous de même dimension, la lumière subi des phénomènes de diffraction.
Quelques minutes auparavant, au moment où le soleil émergeait d'un banc de stratocumulus, cette diffraction était encore plus efficace :

samedi 18 avril 2009

La convection illustrée

L'azur du ciel gascon s'est constellé de cumulus presque stationnaires : l'occasion idéale pour réaliser une séquence accélérée (time-lapse obtenu à partir de 467 clichés) pour mettre en évidence les mouvements ascendants contribuant au nouvellement des nuages :

video

A la fin tout se dissout dans le bleu ...

vendredi 17 avril 2009

Encore un peu de tonnerre


Cellule en évacuation vers Toulouse vue des environs du Mas d'Auvignon, avec une lumière splendide à la faveur de la réapparition du soleil.

jeudi 16 avril 2009

Nuages en majesté

Nouvelle journée orageuse en ce 16 avril :

14h33 : un jeune cumulonimbus plein de vie se déploie à l'ouest.
Le contraste entre sa tête et sa base est soutenu.

16h17 : un tuba se forme sous un petit cumulus.
Il est vraiment volumineux par rapport au nuage qui l'a engendré !

16h42 : averse de grêle vers le nord, probablement non loin de la vallée de la Garonne.


Deux gros plans sur le rideau de grêle que jouxtent de turbulents nuages.


16h44 : au sud, une zone de précipitation à la fin abrupte s'écarte tel le rideau d'une scène de théâtre.
Au-delà s'esquissent de puissants bouillonnements.
A quelle révélation dois-je m'attendre ?

Effectivement, de véritables piliers nuageux se dévoilent.


17h02 : révélation : deux splendides cumulonimbus jumeaux se déploient en direction en direction du sud-sud-est. Ils doivent se trouver du coté du sud de la Haute-Garonne, entre Toulouse et les Pyrénées. Leur faible déplacement en fait un sujet de choix pour réaliser une séquence accélérée que je publierai prochainement.

17h17 : au flanc de l'un de ces géants nait une nouvelle boursoufflure.

***
Quelques scènes célestes cueillies plus tard :

Symphonie de gris.

Le ciel se réanime par l'ouest.




mercredi 15 avril 2009

15 avril : quelques images de plus

Contraste et verticalité.

Tableau nuageux.

Grêle sur la vallée du Gers.

Éclaircie sur les Pyrénées.

Altocumulus et rayons anticrépusculaires.

Magie des grands espaces gascons ...

A la lueur des orages espérés

Ce n'est pas souvent que je réussi à saisir la foudre en plein jour,
mais cet orage qui venait de Vic-Fezensac m'en a donné l'occasion.

Des nuages très turbulents, des contrastes splendides !

La chance me sourit, car voici un deuxième éclair ... Mais je n'ai même pas fait exprès, cette décharge a tout simplement eu le bon gout de se produire au moment où l'obturateur était ouvert.

Un arc-en-ciel bas mais persistant est apparu en direction du Mas d'Auvignon. Notez la brillance des arcs surnuméraires.

Arrivée d'un front de rafale, accompagné d'un festival de nuances de gris.

Le soleil décline mais la fête lumineuse continue ...

... et se termine par ce vol d'altocumulus vesperalis.