vendredi 8 février 2008

Lumière zodiacale

La fin de l'hiver et le début du printemps constituent la période la plus propice à la contemplation vespérale de la lumière zodiacale. Cherchez vers l'ouest, une fois la nuit bien établie, une sorte de large bande pale qui élève sa blême lueur dans le ciel occidental. La chose est étendue, et sera plus facile à observer si vous vous attacher à "regarder grand", en abandonnant le détail au profit de la vision d'ensemble ... C'est une éducation de l'oeil qui ne portera aucun fruit si vous tentez l'expérience en milieu urbain. En effet, la subtile clarté qui nimbe le zodiaque (issue de la diffusion de la lumière du Soleil au sein des innombrables poussières qui peuplent le plan de notre système solaire) est réservée aux observateurs éloignés des villes et de toute source de lumière directe.


(Pose de 225 s, Sigma 15/2.8 à pleine ouverture, Pentax K10D, 400 iso)

Aucun commentaire: