vendredi 6 avril 2012

Bousculade ascendante


Comme ils me sont chers, ces cieux printaniers où se hissent les vapeurs en quête d'altitude.
Revoici que tonnent les nuées, et la promesse des pluies longtemps attendues.

 

Aucun commentaire: