mardi 5 août 2008

Gros temps sur l'Astarac

Orage monstrueux près de Mirande.

Eclair et chevaux.

Impact à moins d'un kilomètre à Saint-Médard.

C'est en revenant de l'Astarac (c'est-à-dire du sud du Gers), en poursuivant les orages qui se déplacent vers la Garonne, que je découvre ce platane brisé lors du passage du front de rafale à l'entrée du village du Brouilh-Monbert.

3 commentaires:

Alain d'A a dit…

De l'Astarac à la Touraine...
Bonne soirée

Ad'A

dominique a dit…

j'adore vos photos et viens me ballader chez vous régulièrement, mais j'ai une question : vpous suivez les orages a chaque fois, vous sortez et y passez la soirée à chaque fois?

Pierre-Paul Feyte a dit…

Poursuivre et surtout contempler (et photographier) les orages est effectivement une priorité, et lorsqu'une période instable s'annonce me rendre disponible devient alors une véritable obsession. Mais cela ne m'est pas toujours possible !